BANQUE POPULAIRE GRAND OUEST : SPECIAL FUSION

Avis défavorable de la CGT sur le projet de fusion

Ce qui est inacceptable pour les élus de la CGT ce sont les 206 postes supprimés dans un but de dégager toujours plus de profits.

Ce qui est inacceptable pour les élus de la CGT c’est la dégradation des conditions de travail :

Par la suppression des équipes volantes.

Par la réorganisation géographique et fonctionnelle des services centraux.

Par le transfert de certaines tâches du siège vers le réseau.

Par le remplacement des salariés expérimentés par des CDD de renfort.

Ce qui est inacceptable pour les élus CGT, c’est l’opacité sur la méthode d’harmonisation future des salaires des quatre banques.

Pour les élus CGT, la fusion rassemblant les entités Banque Populaire et Crédit Maritime est une menace pour la continuité de la marque Crédit Maritime.

Les élus CGT resteront vigilants sur la réorganisation future des agences qui impactera le quotidien de nos clients et le travail des salariés.

Pour la CGT, l’addition de tous ces points rend encore plus indigeste la facture de 63 Millions d’Euros concernant la fusion.

Signature de la CGT sur les mesures d’accompagnement

Après avoir claqué la porte des négociations, les Organisations Syndicales ont accepté de signer la dernière proposition de la Direction reprenant en partie nos revendications.

Pour les personnes impactées par la fusion, une communication officielle de la RH sera réalisée prochainement.

La CGT souhaite rappeler aux salariés que l’ensemble des Organisations Syndicales des 4 banques est signataire

des mesures d’accompagnements.

Tract CGTBPGO Octobre 2017

 

 

Mots-Clés : #
Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *