BANQUE POPULAIRE GRAND OUEST 3 syndicats unis pour l’intérêt des salariés : CGT SNB CFTC

Tract BPGO. CGEpisode 1
Episode 1

Toutes les organisations syndicales vous ont informé avoir quitté la table des négociations, considérant que la Direction Générale ne jouait pas le jeu des négociations !
Episode 2

Le retour des Organisations Syndicales à la barre des négociations !

L’ensemble des Organisations Syndicales des 4 banques, BPATL BPO CMATL et CMBN, ont travaillé, analysé, proposé, négocié et finalisé l’accord collectif sur les mesures d’accompagnement de la fusion BPGO.

Chaque syndicat a signé ce livre 1 dans l’intérêt des salariés concernés par les suppressions de postes ou par voie de substitution.

Contrairement aux affirmations contenues dans le tract INFO FUSION N°7, la CFDT ne pouvait pas signer seule cet accord sur l’ensemble des 4 banques.

Comment résumer 52 pages en un simple recto/verso ? Impossible sans omettre des conditions d’éligibilité importantes : par exemple, seuls les collaborateurs dont le poste est supprimé peuvent bénéficier du plan de départ volontaire ! Ou exception, un collaborateur qui laisse sa place à un collègue qui perd son poste.

Nous avons demandé à la direction de communiquer le plus rapidement possible sur le contenu précis de cet accord « livre 1 » avant le début des entretiens individuels d’écoute.

Lors de cet entretien, seule la RH pourra vous donner une vision éclairée propre à votre situation personnelle. Vos élus sont à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches.

Le socle social de BPGO (salaire, temps de travail, mutuelle, etc…) va être maintenant négocié par tous vos élus et s’appliquera à chacun des salariés de la nouvelle banque. Nous sollicitons déjà la Direction Générale afin d’ouvrir de réelles négociations dans l’intérêt de toutes les parties.

Toutes les organisations syndicales vous ont informé avoir quitté la table des négociations, considérant que la Direction Générale ne jouait pas le jeu des négociations !

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *