Déclaration CGT BPGO du 15 mai

Lettre ouverte aux Administrateurs et aux Clients Sociétaires de la
Banque Populaire Grand Ouest

Aujourd’hui mardi 15 Mai 2018, est une grande journée pour la Banque Populaire Grand Ouest : notre première Assemblée Générale !

En Décembre dernier la Banque Populaire Grand Ouest est née de la fusion de deux caisses Banque Populaire (Ouest et Atlantique) et de deux caisses Crédit Maritime (Atlantique et Bretagne Normandie)… Aujourd’hui où en sommes-nous ?

La présentation qui va vous être faite sera probablement très rose (force d’une grande banque, un vaste territoire, des équipes et des technologies à votre service et une meilleure rentabilité….)

La CGT BPGO vous alerte sur la partie cachée de l’iceberg !

Pour nous la fusion c’est déjà 206 emplois supprimés d’ici 2020 lors de la réorganisation des services centraux (Nantes, Rennes et Angers), beaucoup de salariés déstabilisés subissant leurs changements de poste, des inquiétudes sur les modifications de temps de travail et d’organisation vie privée, vie professionnelle, un stress quotidien inacceptable, doublé d’un mal être permanent au travail générant un climat anxiogène bien ancré dans l’ADN de la nouvelle BPGO. Attention danger, la santé des salariés est notre priorité !

L’année 2019 sera l’année de la restructuration des réseaux (combien de suppressions de postes ?) et donc probablement de votre agence : quelle organisation sera mise en place ? Combien de Directeurs d’agences en moins ?

Aurez-vous encore la chance d’avoir un conseiller d’accueil pour prendre en charge vos demandes et vous rendre le service que nous estimons indispensable ?

Vos conseillers auront-ils encore assez de temps pour bien être à votre écoute ?

La CGT réclame :

Que dans cette période de fusion la Direction agisse pour faire stopper les dérives commerciales et la problématique de classement entre régions.
Une meilleure prise en compte des risques provoqués par le stress au niveau des équipes (agences et services du siège) ! Arrêts de maladie en cascade des salariés qui dénotent une grande souffrance au travail.
Le gel des suppressions de postes !
Une meilleure redistribution des profits et surtout des salaires plus justes !
A titre d’exemple la rémunération variable censée motiver les salariés : c’est vrai pour les hauts managers, il faut bien avouer que 15 000 € (soit les 2/3 du revenu annuel d’un conseiller d’accueil) motivent plus que les 1 000 € de ces derniers.

Des outils technologiques performants et efficaces pour nous et nos clients !
La complémentarité et le maintien de la Banque Populaire Grand Ouest et du Crédit Maritime Grand Ouest car il est une force complémentaire pour notre nouvelle Banque.
Une prime fusion, que nous demandons sans succès depuis plusieurs mois, pour tous les salariés qui œuvrent sans ménagement pour la réussite de cette nouvelle grande Banque Régionale.

RIEN ! (ah si ! un foulard bleu lors de la mémorable convention du 15
Février dernier à la Beaujoire au coût exorbitant de 1 Million 250 000€.)

La CGT BPGO a régulièrement exprimé ses inquiétudes à la Direction Générale sans être correctement entendue et c’est pour cela que nous vous alertons aujourd’hui :
Administrateurs, Clients sociétaires c’est ensemble que nous pouvons faire comprendre à notre Direction que l’humain est au centre de cette nouvelle Grande Banque Régionale. Nous les salariés, acteurs principaux de cette fusion souhaitons réellement développer une véritable qualité de vie au travail sans précédent en corrélation avec l’employeur.

La CGT BPGO appelle à une grève RECONDUCTIBLE
le Mardi 22 Mai prochain à Nantes sur Yris et Rennes sur Polaris à partir de 9h afin de faire avancer les revendications des salariés sur leurs conditions de travail et revendications salariales.
Seuls les salariés décideront de la reconduction ou non après les mesures annoncées.

Déclaration CGT

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *