CRC du 14 octobre

En préambule, la Direction rappelle que ces réunions « ad hoc » s’inscrivent dans la poursuite du processus de la fusion et telles que convenues dans l’accord de méthode et par la Convention Collective. La composition reste identique aux précédentes CRC pour les représentants du personnel. Côté direction, le chef du projet y assistera en fonction de ses disponibilités, idem pour les DRH BPMC et BPA, appelées à d’autres fonctions dans le nouvel ensemble.

La Cgt demande l’ouverture de négociations sur les NAO, à inscrire au plus tôt dans le calendrier proposé par la direction. La Cgt indique que les NAO portent sur l’exercice 2015/2016 : il s’agit donc de récompenser les salariés des 3 entités au regard de leur activité et de leur implication sans rapport avec la fusion en cours. De plus, la Cgt insiste pour qu’aucune collusion ne s’opère entre les sujets propres aux NAO et des négociations pour harmoniser les politiques de rémunération entre les 3 banques.

La direction propose plutôt d’ouvrir les NAO en décembre pour les poursuivre début 2017. Les autres OS sont d’accord avec cette proposition.

Les Organisations Syndicales sont invitées à s’exprimer sur leurs visions de la configuration de la représentation du personnel de la BP AURA et des moyens attachés.

Toutes les OS sont unanimement d’accord pour revendiquer des moyens en heures de délégations à l’identique du cumul des 3 banques. En effet, la taille de la nouvelle banque (+/- 3500 salariés) et l’étendue du territoire justifient pleinement ce besoin.

D’ailleurs, les futures CRC seront réparties entre Corenc, Lyon et Clermont-Ferrand pour aborder les thèmes suivants :

– Cadre de la future négociation du protocole d’accord préélectoral

– Aménagement du temps de travail : négociations d’harmonisation et travail à distance

– Rémunérations : négociations d’harmonisation

– Protection sociale complémentaire : négociations d’harmonisation

Structures des Instances Représentatives du Personnel

La Cgt propose :

– Un Comité d’Entreprise unique avec 15 titulaires et 15 suppléants

– Un CHSCT unique avec 15 membres + 3 RS/OS (correspond aux 3 territoires)

– Trois Délégations du Personnel (avec le nombre légal de représentants + 3 RS/OS) avec une réunion unique.

– Six Délégués Syndicaux.

La Cgt demande la fongibilité des heures de délégations entre les membres d’une même instance et par Organisation Syndicale.

La Cgt demande également la présence d’assistantes sociales dans l’entreprise.

Fonctionnement des Organisations Syndicales

La Cgt revendique notamment la mise à disposition d’un local/site/OS avec l’équipement nécessaire, l’utilisation du service courrier sur chaque site pour la diffusion des tracts et un espace réservé aux syndicats dans Equinoxe.

Comité d’Entreprise

La Cgt demande le maintien des locaux existants sur les sites pour conserver la proximité avec les salariés. La Cgt revendique le maintien des personnels actuels avec le statut de salarié BP AURA et la prise en charge par la banque de leur rémunération.

La Cgt demande : budget de fonctionnement à 0,20% et 1,10% de la Masse Salariale pour le budget aux Activités Sociales et Culturelles.

Enfin, la Cgt revendique la prise en charge par la banque des frais inhérents à la fusion des 3 CE (exemple : droits de mutation/immobilier).

Echanges sur le process RH en cours

Toutes les OS interviennent sur les dysfonctionnements relevés :

– toutes les fiches de postes ne sont pas disponibles, voire incomplètes (localisation, nombre de postes ouverts, …). Cette situation ne permet pas aux salariés de pouvoir se positionner :

– remise en cause de la qualité des entretiens RH (bâclés, orientés,…)

– manque d’équité de traitement entre les salariés

La Cgt interroge la direction : est-il prévu une évolution de l’organisation cible telle que déclinée dans l’EOF ? En effet, il a été annoncé dans un service qu’il est envisagé de conserver une partie de l’activité sur plusieurs sites. Par extension, la Cgt souhaite savoir si cette réorientation est possible pour d’autres services ?

La réponse de la direction est très claire : c’est l’organisation prévue dans l’EOF et rien d’autre.

Pour mémoire, la Cgt avait proposé d’aménager l’organisation cible de l’EOF en élargissant les activités sur chacun des sites : cela aurait facilité les mobilités fonctionnelles par site.

Cette analyse était pertinente puisqu’elle est une réalité de terrain…

En tous les cas, des directions semblent en faire un lobbying…

crc-n9-du-14-octobre

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *