NAO BRANCHE BANQUE POPULAIRE

Lors de la dernière réunion de Négociation Annuelle Obligatoire, la direction BPCE propose des mesures faussement « générales » qui sont en réalité catégorielles : 0,4 % d’augmentation jusqu’à 50 000€ au 1er avril 2018

L’inflation en 2016 est 1,1 %. La proposition patronale ne comble même pas la hausse du coût de la vie. Votre pouvoir d’achat diminue d’année en année.

Le résultat net des BP est en hausse et représente 1,033 milliards d’€ pour la Branche BP en 2016.

Le CICE (Crédit d’Impôt Compétitivité Emploi) perçu par les Banques Populaires est en hausse, et représente 43 millions d’€ en 2017. Le contrat du CICE n’a pas été rempli car les emplois stagnent au sein de la branche. La montée en compétence des salariés et l’amélioration de leur propre compétitivité est « tout bénef » pour l’entreprise.

La CGT demande à BPCE de réinvestir le CICE sur les salariés. La CGT des Banques Populaires souhaite obtenir auprès de BPCE un salaire juste, plutôt que juste un salaire. La CGT revendique 100€ brut d’augmentation mensuelle par salarié sur 13 mois, pour TOUS les salariés.

Le RSRC  : Il s’agit du « Régime Supplémentaire de Retraite Collective ». Pourquoi BPCE refuse d’aligner le taux de cotisation patronale des 2 branches ? Il suffirait pour ça d’augmenter le taux de cotisation patronale de 0,35 % côté Banques Populaires pour tendre vers celui des Caisses d’Epargne tout en conservant leurs régimes respectifs.

La CGT milite et revendique l’égalité.

Egalité Femme – Homme  : En 2016, les femmes représentaient 60 % de l’effectif total des BP. En 2016, 476 femmes ont été promues cadre, soit 56 % des personnes promues (850). Et pourtant au 31/12/2016, le salaire moyen pour les femmes est de 34k€ et de 42,2k€ pour les hommes : Notre secteur d’activité est fortement féminisée, mais les femmes sont moins payées que les hommes. La CGT demande à BPCE de faire respecter les lois de 1972 et 1983 visant à supprimer les inégalités salariales et professionnelles.

Tract NAO 11-2017 RECTO VERSO

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *